mercredi 25 avril 2012

Ténéré


Terre ancestrale
Terre mythique
Terre magique
Terre nombril de la terre
On te dit cruelle
Moi, je te dis maternelle
Non, je ne dirai jamais
Les secrets de ton lait
Mère, la manne de tes mamelles
Mais je dirai la magie
Ta magie
D'ensemencer la vie
Dans le vide
Tes dunes
Ne sont pas des tas de sable sans vie
Tes dunes sont vivantes
Vivante ta lune
Ton silence n'est pas un gouffre
Mais clémence pour qui souffre et qui s'interroge
Sur cette nature que l'on s'arroge
TÉNÉRÉ
Terre de méditation
Terre de création
Terre d' artistes
Terre ETERNELLE
L'Homme est peintre
Sur pierre
La femme est mannequin
Le jour lumière
La nuit poète
Le vent ciseleur
Sur marbre


TÉNÉRÉ
Tes enfants ne sont pas
Des marionnettes
Qu'on exhibe pour théâtre
A quatre sous
Ce sont des caravaniers
Qui tissent la fraternité
Ce sont de grands artisans
de l'Unité


TÉNÉRÉ
N'est-ce pas encore
Ta magie
Cette nostalgie
Qui toujours ramène à toi
Les Hommes de toutes les fois
Ta loi étant le toit de L'UNIVERS ?
Mer autrefois
Paradis ou Enfer Demain?
Qui dira le mystère ?
Quant à moi
Tu es mon berceau
Et mon cimetière


Rhissa Rhossey
«  Jour et Nuit, Sable et Sang, poèmes sahariens «
Éditions transbordeurs

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire