jeudi 8 novembre 2012

Fatimata {lyrics}


Je quitterais sur le champ,
Rejoindre Oubari, travailler et me ressourcer,
Au nom de la coqueluche bleue,
Nommée Fatimata,
Je quitterais sur le champ,
Me patienter au bord de la fontaine,
M’arroser de son eau,
Humer ses fleurs,
Je contemplais ses cieux,
Des nuées des oiseaux,
S’envolaient et s’alignaient,
Au crépuscule, je me promenais,
Me voilà enfin,
Dans les rochers infinis.
J’ai intercepté trois chabab qui se parlent,
Je suis resté étourdis,
Ils ont juré corps et âmes,
Qu’ils ne seront indifférents,
Et insensibles à l’ère,
Où rayonne Fatimata.
Par Karim Boubakar
Traduction : Adouma Alghoubas

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire