lundi 14 décembre 2015

Hommage à Mano Dayak


15 décembre 1995 une journée fatidique
15 décembre 1995 la journée qui emporta à jamais ag Dayak
Endeuille et triste est la communauté qu’il laissa
Frère ! Pardonnez à l’homme
Pardonnez à ses compagnons
Pardonnez à celui qui éveilla les consciences
Instaura la salvatrice révolution et s’en « alla »
Pardonnez à l’éclaireur des ténèbres
A l’homme qui fit naître la lueur d’espoir
Endeuille est le Ténéré
Car resté sans guide, sans sauver, sans admirateur
Que des hommes voraces et diviseurs
Que certes ! Le guide n’est plus

Mais derrière lui, il laissa une histoire
Aussi brillante que le soleil
Elle est partout cette histoire
Elle est écrite partout
Dans mes souvenirs ambivalents
Je suis présent, mais mes pensés sont ailleurs
Dans mon esprit apparaît le mon TAMGAK
Dans les profondeurs de mon âme, je perçois mes frères d’armes
Unis et inséparables. "

Adou Mbareck

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire